hibis, rien que
la réalité

hibis   Curiosité.
  • sommaire par thème
    • architecture, arts et techniques
      façades et maisons - fontaines, campaniles, cadrans, peintures murales.. - immeubles, tours, habitats divers -
      constructions anciennes, antiques, objets d'art - édifices religieux et religions
      techniques et matériaux, évolution - ouvrages d'arts, gigantisme
    • surprenant, drôle (ou pas)
      ville et nature, plaques et affichettes, commerce, humains, animaux, la bouffe, véhicules, arts, objets, usages et croyances.
    • science et techniques
      bases. nombres, pourcentages, pentes, angles - forces et composition - énergie, masse, vitesse - liquides - pression, température..   -   la vie les minuscules, milieu complexe et créatif - naissance.. - atomes - univers - une interrogation ?   -   électricité piles et batteries, éclairage, courant électrique, (électro)magnétisme, gigantisme - électrostatique - dangers..  technologies numérique..
    • tribune libre/éditorial
      économie, écologie - faits et méfaits ; publicité, commerce, qualité ; services publics ; institutions ; esclavage..
  • sommaire global


cette page,  Les villes et leurs surprises  -  évènements, affiches, signalisation..
  bas English

Canada, Vancouver

Poétique cette horloge à vapeur ?
Quand elle sonne, ou plutôt siffle, elle fume !
hibis
Londres.
La célèbre "Big Ben" mérite bien son nom. A près de 100 mètres de haut, ces petits travaux d'entretien donnent l'échelle.

Mieux vaut ne pas recevoir un coup d'aiguille sur la tête. (Magasine).
Pleut-il dans la cabine téléphonique ? ah, c'est un parapluie japonais ?  qui protège jusqu'aux pied?   Un peu encombrant peut-être, surtout mouillé ?

hibis "idées" : une version mousticaire ?
A Poya (Nouvelle Calédonie), où ils furent si redoutables, on sortait le soir dans une cage grillagée !

  
Deux belles plantes, un numéro d'équilibriste.

Passera, passera pas ?  car c'est plus haut que l'entrée, et elle doit aussi ouvrir la porte ! En se baissant un peu, ça passera. hibis

Chantons sous la pluie.. Profitons du beau temps.  ...heu.. on va attendre un peu à l'abri.

hibis
Allemagne, Lübeck,
Oui, elle penche, comme, la tour de Pise. hibis


L'Enquirer (années 90): On se sent moins seul(e) et c'est plus calme qu'un chien.


Une bande de petits chinois, sérieux et attentifs. Ah, ce sont des  japonais ?

CLIC pour mieux voir. hibis


 "Quand la Chine s'éveillera. "
Les voici plus tard, ces petits japonais, mais bien endormis. Ah, ce sont des chinois?  De toute façon, les japonais dorment aussi, et partout, même en attendant une rame de métro (vu à Tokyo).
Photo Le Figaro. L'humour d'un photgraphe à propos du livre d'Alain Peyrefitte,  "Quand la Chine s'éveillera. " Une redoutable prémonition qu'il n'aura pas eu le temps de vérifier.

Un immeuble ancien, où tout paraît normal. Si ce n'est l'accès pompier, pas vraiment généreux, Un beau passage sur la doite ne doit pas être utilisable. hibis

Locations d'été.

Belle demeure au bord de l'eau.. avec accès direct à la plage. hibis

 un accès à la plage.. une fois l'échelle relevée, l'accès est totalement sécurisé ! proche Bretagne.

Accès difficile. Il semble qu'il y ait comme un problème de sable, par ici.. Côte Atlantique sud, France. hibis

Plaque au sol indiquant la direction d'un méridien. hibis

Nous n'y étions pas au bon moment.. hibis
(Bordeaux centre)

.. bon, on va attendre ici.
hibis Corinne (île Maurice).
Proche Bretagne.

l'humour est au coin de la rue..
Et la la souris vengeresse y attend le chat, hache prête à s'abattre..
hibis

Provence, Luberon hibis


Il s'agit de chevaux, bien entendu. hibis

Pas si commun, ce nom
Au pays de Galles, dans l'île d'Anglesey (mer d'Irlande), est écrit le nom de village le plus long d'Europe. Impossible à prononcer pour un non gallois, mais après de nombreuse écoutes, je pense qu'il comporte bien au moins 18 syllabes. Cela finit par trois go gôo gôo mais seuls les deux derniers se distinguent parfaitement. TV "la 5"..

Une rue qui descend pas mal et qui forcément, entraîne, voilà l'explication !

La boite aux lettres est en bas !!

Dans cette ville des Sables d'Olonne, il y en a bien d'autres qui présentent la même caractéristique. L'explication serait que les orifice auraient été rajoutés sans vouloir abîmer les porte, souvent vitrées. hibis
Tant pis pour la commodité, et les maux de reins du facteur.

Tubulure pour cheminée sans conduit, ou aération ? on dirait une gouttière à l'envers !


hibis

Sous-sols insoupçonnés
Il y avait déjà les boites aux lettres basses (ci-dessus), voilà les logements en sous-sol, aux Sables d'Olonne !

On y a appris qu'autrefois (j'imagine), en raison du coût des location, les propriétaires se réfugiaient en sous-sol pour pouvoir louer leurs appartements. Ici, je présente la petite du sous-sol pour faire un peu d'humour, car je ne pense pas que l'hôtel loue le sous-sol sous la fenêtre !! hibis voir aussi "architecture".

- Comme un quartier dans les sous-sols. Où donc ?

Des plaques de rues permettent de s'y retrouver comme dans les égouts, mais on est au prestigieux hôtel Piazza de Venise. Là, une petite ville souterraine héberge les corps de métiers et corps du balai. On y trouve les rues de la blanchisserie, du chauffagiste, de l'électricien, du menuisier, de l'ébéniste, du décorateur que sais-je.

Vie souterraine de nos grands hôpitaux.

Point de plaques là où passent tous les tuyaux et où sont installées les complexes machineries techniques. Au beau milieu des couches de poussière, des araignées, de tout un petit monde animal ou végétal que la santé réprouve. Pourtant, une bonne partie du personnel, soignant cette fois, passe par ces sous-sols, trouvant ainsi des raccourcis aux interminables couloirs. Source : une étude sur les hôpitaux (nom de l'hebdomadaire oublié).



   Riche et extravagante nature


hibis Curiosité                   retour au début de page